Retour Page Accueil site     Retour Page Accueil mémoire      Retour table des matières

CONCLUSION

    Pour le psychologue Paul Wong, le sens de la vie a trois composantes : les valeurs intellectuelles, la motivation de poursuivre des buts compatibles avec ses propres valeurs et la satisfaction émotive d’avoir une vie qui vaut la peine d’être vécue. Au sens large, la spiritualité consiste à être conscient du sens de sa propre vie. Le sentiment profond d’avoir une raison de vivre contribue de multiples façons au bien-être des aînés. Ceux qui sentent que leur vie a un sens ont un meilleur moral, souffrent moins de la solitude et adoptent une attitude plus positive à l’égard du vieillissement.
    Il prescrit quatre façons de renforcer le sens de la vie chez les personnes âgées, toutes les quatre marquées de coloration sociale :
      • La réminiscence : Faciliter, par une discussion guidée, un examen de la vie passée, en vue de résoudre les conflits latents, de mettre en lumière les réussites et les talents et de transmettre les leçons qu’enseigne l’expérience.
      • L’engagement : Fournir aux personnes âgées des occasions de consacrer leur temps et leurs énergies à une tâche ou à autrui.
     • L’optimisme : Evoquer des événements à venir auxquels on peut aspirer et entretenir l’espoir d’un avenir meilleur. «C’est en regardant vers l’avenir que l’on a le plus de chance de surmonter les difficultés présentes»
      • La religion : Encourager les croyances religieuses et les pratiques enrichissantes.

     Il est essentiel que la personne âgée conserve des liens sociaux forts, et qu’elle soit aidée à préserver cet avantage. La cognition, et sa partie essentielle, la mémoire, en sera mieux garantie.

     Il ne s’agit pas de démontrer une solution mais de proposer des pistes pour faire évoluer conjointement la solidarité des générations, pour qu’elles avancent ensemble les unes grâce aux autres.
  
     Tout faire pour que le sociétal, qui est le social en action, conserve son équilibre dans les bouleversements causés par les accidents de santé, la perte d’êtres chers, l’institutionnalisation, la perte de fonction psychique, et pour soutenir l’être humain dans son chemin de vie.

Retour Page Accueil site     Retour Page Accueil mémoire      Retour table des matières